Théophile et Marie Jacquet

Descendants,
collatéraux etc...

 
 
   
LA FAMILLE LAINE

 

Maurice LAINE et Marcelle ROSSIER

L'arbre généalogique d'Henri LAINE en déc 2009

On peut mesurer le chemin parcouru en un an avec L'arbre généalogique d'Henri LAINE en déc 2008

 

Le nom de famille LAINE

Maurice LAINE est né à Saint Dizier:

http://www.genealogienord52.fr/

http://archives.haute-marne.fr/sdx/adhm/

Le nom de famille SAKAËL

En France : 89 personnes portent le nom de famille Sakael selon nos estimations
Sakael est le 101 212ème nom le plus porté en France.
Ils sont majoritairement dans l'Isère et le Var.

Il y a une fleuriste nommée Karine Natacha Sakaël à Saint Dizier.

Les SAKAËL (nom orthographié de multiples façons : SACHEL, SACHEIM, SAQUELLE, SAKEL, SACAEL, etc.. au cours de l'histoire) sont tous cousins de près ou de loin et sont issus du même ancêtre connu : George (Joannes Georgius SACHEL – SACHEIM né vers 1750  à Coblence (Rhénanie Palatinat) Allemagne.

En 2006 on comptait 593 descendants de Georges (1) SAKAËL

http://www.planete-genealogie.fr/delaplace/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rh%C3%A9nanie-Palatinat

Les ROSSIER

Monthey:
D'or au chêne de sinople fûté au naturel mouvant d'un mont à trois coupeaux du second.

La Bourgeoisie de Monthey

On considère que la bourgeoisie de Monthey est née en 1352, année de l'octroi des franchises aux bourgeois de Monthey par le Comte Amédée VI de Savoie. L'histoire de la bourgeoisie se confond ensuite avec celle de la commune jusqu'à l'introduction de la nouvelle constitution fédérale en 1848. Cette constitution, qui correspond à la fondation de la suisse moderne, proclame, notamment, l'égalité des droits politiques de tous les citoyens. La gestion des communes n'est donc plus réservée uniquement aux bourgeois. Depuis cet avènement de la commune politique, la bourgeoisie suivra son propre chemin, mais elle conserve cependant tous les biens communaux. Depuis le début du XXème siècle, on assiste à un long déclin financier de la bourgeoisie.

Enfin, en 1936, au bord de la faillite, la bourgeoisie de Monthey est contrainte de vendre tous ses biens à la commune, notamment toutes ses forêts, à l'exception du vallon de They, enclave montheysanne, situé près de Morgins, qui résulte du démantèlement de la Châtellenie de Monthey en 1798.

Ce domaine bourgeoisial, composé de plus de 5 millions de m2 de pâturages, forêts et terres incultes, est voué principalement à l'agriculture de montagne. Cinq alpages constituent le territoire, soit They-neuf, Vieux-They, Sassex, Tovassière et Dronnaire. Très apprécié par les randonneurs, le vallon de They connaît depuis quelques années un essor touristique important. Un sentier pédestre bucolique, agrémenté de nombreux ponts de bois, a été construit le long de la Vièze, ceci en collaboration avec la bourgeoisie de Troistorrents. Ainsi été comme hiver, les chalets de Vieux-They et Tovassière accueillent grâce à leurs buvettes de nombreux promeneurs et skieurs.

Il était recensé, au 1er janvier 2008, 1'762 bourgeois résidants à Monthey. Jamais, le nombre de bourgeois n'a été aussi important dans la commune politique. Mais, il faut savoir que, dans quelques années, ce nombre va stagner, voire régresser étant donné que les bourgeoisies en Valais on perdu au 1er janvier 2008 leur dernier acte politique qu’était l’octroi du droit de cité. La bourgeoisie de Monthey devra donc à l’avenir jouer plutôt un rôle social et culturel dans la ville tout en conservant celui de protection du patrimoine.

les Forces Françaises Libres

Des officiers comme de Larminat, Leclerc et des administrateurs comme Félix Eboué vont, dès août 1940, rallier à la France Libre quelques-uns uns des pays de l'Empire. Le Tchad, Le Cameroun, le Congo, l'Oubangui.
 

Composition et situation des Forces françaises libres au combat en décembre 1940

(17 500 hommes dont 15 000 indigènes en septembre 1940)
Bataillon de Marche n° 1 (Gabon)
Bataillon de Marche n° 2 (Oubangui-Chari)
Bataillon de Marche n° 3 (Tchad)
Bataillon de Marche n° 4 (Cameroun)
Bataillon de Marche n° 5 (Cameroun)

 Composition et situation des Forces françaises libres au combat en décembre 1941

en Oubangui-Chari : un bataillon
un autre au Moyen-Congo (Brazzaville) et un à Pointe-Noire.
Des dépôts existent à Brazzaville, à Bangui et à Libreville ainsi que des services.

 Composition et situation des Forces françaises libres au combat en décembre 1943

Afrique :
Brigade mixte de l'Afrique française libre (fusion des brigades du Cameroun et du Tchad).

 Composition et situation des Forces françaises libres au combat en mai 1945

1 250 000 hommes
(5 millions de soldats américains, britanniques et canadiens sur le continent européen)

source: http://www.charles-de-gaulle.org/

http://www.francaislibres.net/

L'Oubangui et le Chari sont des fleuves navigables

http://www.francaislibres.net/pages/sujet.php?id=francelibre&su=183

http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/230.html

http://pagesperso-orange.fr/grinette/rca.htm